(9 et fin) Les sorciers de La Paz


Voci le deuxième aspect de la ville bolivienne ; au hasard des promenades, on a découvert quelques rituels des sorciers des Andes et coutumes des habitants. Un tourisme un peu déconcertant !

Tout commence avec un nom de rue, au hasard dans le quartier des marchés; calle de las brujas, ou rue des sorcières… on tourne évidemment dans cette direction pour voir ce qui s’y passe.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bientôt, les pulls en alpaga et les flûtes de pan laissent place à d’autres étalages bien plus étranges; des tas de petites statuettes et pendentifs en pierre, de vases et des fioles. La plupart sont des amulettes porte-bonheur, nous dit la mamie bolivienne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ces petites statues représentent des divinités Incas; le Soleil, la Lune, le dieu condor, dieu puma, etc.
Mais les plus étonnants de tous ces porte-bonheurs sont les fœtus de lamas, pendus à toutes les entrées de boutiques de la rue! Il faut apparemment les enterrer sous l’entrée de sa maison pour éloigner le mauvais sort..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quant à l’intérieur de ces boutiques, ce sont des vrais cachots d’Harry Potter ! Les sorcières en question n’ont pas voulu que je prenne de photos, mais on reste un long moment devant ces rangées de potions magiques. A base de plantes, feuilles de coca ou produits animaux, il y a là des potions de chance, de bonheur ou de malheur… Des philtres d’amour, des parfums de séduction, des aphrodisaques.. des poudres de sommeil, d’oubli, des rayons et des rayons de plantes médicinales..
Un attrape touriste? Pas sûr, j’ai vu par la suite un authentique chaman bolivien utiliser les mêmes potions…

Plusieurs boutiques du même genre se succèdent sur cette rue des sorcières. Porte bonheur, amulettes et foetus de lama, encore et encore…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

*** les chamans de Murillo

Cette fois, je me promène seule dans la ville, et je tombe sur une rue piétonne encore plus bondée que les autres; il faut presque jouer des coudes pour circuler. Mais surtout, je ne comprends pas ce qui est vendu ici ! Tout le long, les mêmes stands vendent de petites figurines ou petites maisons, et surtout beaucoup de petits billets de bolivianos ou de dollar.
Sur toutes les tables brûe de l’encens, et tous les boliviens se précipitent pour acheter ces billets de monopoly..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai compris de quoi il s’agissait en arrivant sur la place Murillo, elle aussi noire de monde: le principe est d’acheter en miniature ce que l’on désire dans la vie (argent, maison, voiture, mariage, diplôme…) et de les faire « bénir » par un des chamans sur la place, ces boliviens en poncho et colliers de bois.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quelques gouttes de potion de chance, beaucoup d’encens, des chants incompréhensibles.. et chacun repart ensuite avec ses objets porte-bonheur. Je n’avais jamais entendu parler de ce rituel…
Les chamans sont nombreux, et il y a tellement de monde pour ce rituel qu’un nuage d’encens se forme sur la place !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est étonnant de voir ces cérémonies sur la place de l’église, et le monde qui s’y presse! En tout cas, le voeux n°1 des boliviens est sans aucun doute la grosse liasse de billets..

Tout autour de la place, on retrouve les cantines improvisés qui servent les platos placeños

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

***

..       …  ça y est, après La Paz se termine le séjour (trop court) en Bolivie. J’espère pouvoir y retourner, c’est un voyage vraiment dépaysant! Et un pays bien mystérieux..

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Reste maintenant le retour en bus ; plus de 2.000km avec imprévus, retards et longues attentes à la douane… Pour renter à Santiago, où les vacances continueront avec la visite de ma tante Hélène!
A bientôt!

Publicités
Catégories :au pays des Incas

5 commentaires

  1. Ah ouai en effet c’est … pas comme chez nous :p La sorcellerie était aussi énormément pratiquée en Afrique, c’est impressionnant !
    Toujours aussi chouette la pause voyage en rentrant des cours ! 🙂

  2. Je n’ose même pas imaginer comment ils s’y prennent pour avoir autant de foetus de lama à vendre… :/
    Tes photos sont vraiment très belles et ces reportages très réussis, un vrai bonheur.

  3. J’ai presque cru apercevoir la statuette de l’oreille cassé de tintin dans les boutiques ! Effectivement très surprenant tout ça et je ne valide pas le foetus en guise de souvenir! Et toi tu as acheté une miniature ? C’était quoi ? Bisous

  4. Encore un magnifique voyage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Sid & Gloria

Autour des continent

Travel With Art

A painting for your thoughts

raphaelinlondon

A french student in London

Nouillorc te fait des bisous

How to survive when you hate peanut butter?